Le blog pour tout savoir de l'actualité "touchistique" du club Touch Roosters 91 (Pour mieux connaître le club, cliquez ici)

samedi 24 décembre 2016

La Petite Vidéo du Samedi (24/12)

Je préfère publier la vidéo de la semaine dès maintenant. Je suis pas sûr d'être en état demain matin ;)

Dernière vidéo de la State Cup 2016 avec les meilleurs moments des match de l'équipe nationale japonaise. 
Ça va vite !

dimanche 18 décembre 2016

La Petite Vidéo du Dimanche (18/12)

On poursuit la série State Cup 2016 avec les meilleurs moments de la finale Mixte.

lundi 12 décembre 2016

Tournoi de Saint Nicolas vu par Dam

Damien, le fameux traître de Bourges, a participé au tournoi de Saint Nicolas et apparemment il a apprécié ! 
Bonne lecture ;)

----

Je suis un barbare. Par Crom, Odin et Toutatis, j’aurai le scalp de ces maudits Kituro. L’humiliation Berruyères n’est pas digérée et je n’aurai de paix que lorsque le Kituro ne sera plus que cendre et dévastation.

Ils ont l’audace de lancer le défi sur leurs terres. Les vils gredins, les usurpateurs. Riez fort tant que vous le pouvez. TR neunante et un débarque. Avec un seul représentant peut-être. Mais débarque quand même. Le coq aura sa revanche, quand bien même le butin sera partagé avec d’autres tribus, alliées de circonstances. Car le coq n’est pas seulement hargneux, il est aussi très fourbe. Il a prévu une coalition de barbares !

Nom de code : Barbarians

C’est simple, vous récupérez les rebus, les déçus, les méprisés, les opprimés d’ici et d’ailleurs. Vous les motivez, vous mixez le tout et vous obtenez une légion assoiffée de victoire. Le trophée obtenu, la 3è mi-temps sera légendaire. Préparez les fûts de cervoise, il n’y en aura jamais trop.

Reprenons-nous et évitons les projections fantasmatiques trop précoces. Avant les festivités, il faut batailler.

Me voici en territoire ennemi, sur le champ de bataille prévu. Sans surprise : c’est tout plat. De chaque côté trônent d’inutiles poteaux blancs en forme de H. Le choix du terrain révèle un manque de réflexion stratégique évident. Que de piètres stratèges ces Bruxellois. Quand je pense que Waterloo est à deux pas d’ici. Je les pensais plus aguerris. Tant pis pour eux, un cadeau est un cadeau et ils ne nous amadoueront pas.

L’heure passe, j’attends mes barbares de fortune. Les quatre factions ennemies s’échauffent de part et d’autres du terrain. Avec leurs maillots assortis, ils sentent plus la pédanterie que l’envie. Vous serez nos proies.

Voilà un individu isolé au maillot dépareillé. Celui-ci est des nôtres, c’est évident.

«-  Ola l’ami, qui es-tu donc ? Te joins-tu à l’invasion barbare ? »
« Salut je suis Samir. Euh, ouais, je joue avec l’équipe des Barbarians. Et tu es… »
«… remonté comme une pendule ! Sinon, je m’appelle Damien, ou Dam comme il est écrit sur mon maillot TR91 super stylé »
« ah… Tu viens de TR91 ? J’ai une licence TR91 justement »

Les dieux sont avec nous ! Deux coqs ! Deux fois plus qu’il n’en faut pour venir à bout de l’opposition. Décidément, c’est notre jour de chance.

« Mais dis donc l’ami Samir, je ne t’ai jamais vu à l’entrainement, comment se pourrait-il que tu sois du TR91 ? »
« J’ai pris une licence TR mais j’habite à Eindhoven. Cela me permet de jouer les sélections en Men+30 »

Et en plus c’est un international ! Je rêve. Les dieux nous gâtent. Presque trop. Où est le challenge à la fin ?

« Très bien, très bien. Ta présence me réjouit Samir. Mais où sont nos comparses ? J’ai hâte de les rencontrer. Notre supériorité semble acquise mais un plan de bataille sommaire pourrait nous éviter fourbure et courbatures»
« Tu vois les quatre enfants là-bas ? C’est notre équipe »
« Pardon ? »
« C’est notre équipe Barbarians : quelques adultes et des enfants. On nous en amène d’autres d’ailleurs. Le programme, c’est colonie de vacances pour l’après-midi »

Ce n’était qu’un piège ! Ils m’ont berné ! Cinq heures de route bouchons compris pour jouer avec des mini barbares. Maudits soient les Kituro !

Et bien soit, puisque la messe est dite, tâchons d’échouer la tête haute et le cœur grandi.

Dans notre malheur, Samir se révèle être un excellent éducateur, habitué à diriger les joutes juvéniles. Les enfants sont issus des clubs de rugby locaux, notamment le Kituro, et ont déjà les qualités (mais aussi les défauts) des rugbymen quand ils jouent au touch. La plupart joue quand même au touch depuis quelques mois. Ils ont quelques bases intéressantes. Ils sont également tous francophones. La communication n’en est que facilitée.
Les adultes, tous belges francophones aussi, nous rejoignent bientôt. Simon, Thomas et Jérôme viennent de Kituro. Ils ont une solide base rugby et jouent régulièrement au touch. Julie des Celtics est notre dame du jour. Elle joue depuis un an.

« Grand Samir, combien de temps avons-nous avant le début du carnage ? »
« Nous avons trente minutes avant de débuter contre le Kituro »
«Trente petites minutes… Ces enfants sont talentueux mais ils ne savent manifestement pas remonter un ballon, qu’allons-nous faire ? »
« Travaillons les Arrows »

Les enfants ! Venez faire une séance de trente minutes très très rigolotes de remontée de balle en Arrows, hum, qu’est-ce qu’on rigole !

Et les enfants s’appliquèrent, sans jamais râler. Et les adultes aussi. Ce ne sera pas parfait mais la base est là.

La première bataille commence contre le Kituro. Les barbares sont encore mal organisés. La gestion des changements approximative, les joueurs restent trop longtemps sur le terrain. Ils ne sortent souvent que lorsqu’un essai est concédé. La défaite 5 ou 6-0 fût honorable. Beaucoup de séquences Kituro n’iront pas à l’essai. Les enfants défendent naturellement bien, sans se jeter. Les couloirs sont bloqués. La défense parfois fermée spontanément. Des bases de rugby utiles. Finalement, ça prend surtout l’eau chez les adultes.

La deuxième bataille contre les Celtics (vainqueurs de la dernière coupe de Belgique) pointa la montée en puissance du jeune groupe. Une défaite 4-2. Des changements plus rapides, plus organisés (formation de binômes), des remontées plus efficaces (un peu plus entre adultes pour arriver dans les 10 derniers mètres plus souvent).

La troisième bataille sera celle du zénith. Contre Boitsfort. Cette équipe devait accueillir en son sein votre humble auteur/narrateur/héros désabusé. Ils l’ont finalement laissé à disposition des Barbarians. Monumentale erreur. L’équipe sait de mieux en mieux ce qu’elle a à faire, les choix de jeu sont plus efficaces. Même si la fatigue pointe, la victoire est au bout : 6-4. Dont beaucoup par les enfants.
Inutile de dire que les enfants sont très heureux d’avoir battu une équipe d’adultes. Et les adultes qui ont joué avec les enfants très heureux d’avoir battu une équipe d’adultes aussi.

Pas de temps mort, il est l’heure de la quatrième bataille contre Gent. Les jambes sont trop lourdes à ce stade, l’équipe décompresse un peu et la défaite est large (5-1 ?)
Sur une poule de cinq équipes, les Barbarians finissent quatrièmes avec une victoire.

Le temps de souffler quelques minutes, le match de classement pour la 3è place se jouera à nouveau contre Gent. Cette fois-ci les barbares seront plus solides, plus dangereux aussi. Les dernières forces sont jetées mais elles ne suffiront pas. Défaite 3-1 ou 4-2 sur un excellent dernier match.
La cohorte se dissout, le sentiment d’avoir honoré l’esprit du Barbarians.

A titre personnel, en plus du plaisir sur le terrain, j’ai pris du plaisir à aider Samir dans l’encadrement des jeunes. Ce qui est assez nouveau pour moi.
A toute fin utile, le butin ne fût pas nul, quelques biscuits locaux garnissant notre panier d’heureux participant.

Les Mercis
  • A Samir pour avoir réussi à driver et animer efficacement cette petite troupe. J’espère revoir ce Rooster de circonstance dans de prochains tournois, et idéalement avec nous.
  • Aux enfants qui ont tout donné sur le terrain, avec application. J’ose penser qu’ils se sont beaucoup amusés.
  • Aux membres adultes de l’équipe barbare qui ont aussi beaucoup donné. Un plaisir de passer un bout de la 3è mi-temps avec eux.
  • A Sarah, notre détachée locale, pour l’hébergement. On peut toujours compter sur elle
  • A Pénélope de Boitsfort, qui m’avait proposé de rejoindre son équipe, et un gîte pour la nuit, si besoin.
  • Aux Kituro pour l’organisation de ce sympathique tournoi, qu’ils ont remporté. On ne les arrête plus.
  • A la Vedett, sympathique bière belge de type IPA qui a flatté mes papilles


Les Désolés
  • Pour ne pas avoir retenu tous les prénoms des enfants. Il y avait Mylo, Oscar, Harrold, peut-être un Romain et Kevin mais je ne suis plus sûr.
  • Pour tous les choix de jeu pourris que j’ai pu faire

dimanche 11 décembre 2016

La Petite Vidéo du Dimanche (11/12)

Ci-dessous les meilleurs moments de la finale Hommes de la State Cup 2016.

Tout y est parfait ! Les passes, les plongeons... Bref, ça cartonne.

dimanche 4 décembre 2016

La Petite Vidéo du Dimanche (04/12)

La vidéo de cette semaine est un peu particulière puisqu'il s'agit non pas d'un clip de Touch mais d'un clin d’œil à un ancien du club, Haroun, qui s'est lancé depuis quelques temps déjà dans une carrière d'humoriste.

Haroun a fait un passage remarqué cette semaine sur la plateau du Quotidien aux côtés d'Omar Sy (la classe !) et sera sur les planches du République à partir du 14 janvier 2017.
Si ça vous tente, n'hésitez surtout pas à aller lui passer le bonjour !

Pour vous donner envie, voici une vidéo de sa chaîne YouTube :

vendredi 2 décembre 2016

Championnat TIDF J1

Merci Fab' pour le compte rendu ;)

Et merci à Eric pour toutes les photos que vous pouvez voir en suivant ce lien.
---

UNE BELLE DEUXIÈME POUR UNE PREMIÈRE ET DES PREMIÈRES.

Dimanche dernier (NDLR : encore celui d'avant) se jouait la première journée du nouveau championnat Île de France de Touch. pas moins de neuf équipes peuvent y participer, mais comme cette journée était réservée aux équipes mixtes seulement 5 équipes dont TR ont envoyé des troupes.
C'est une équipe de TR amputée de quelques cadres (stages équipe nationale pour nos filles et un homme et blessures pour d'autres) mais composée d'anciens, d'expérimentés, de jeunes pousses aguerries et de nouveaux et nouvelles très motivés par leur premier pas officiels sous les couleurs de notre club.
Donc dès 9h, Clémence (un peu en retard), Corinne (grippée), Sophie, Pauline, Maxence, Yo, Romain, Richard, Damien, Arnaud F et moi même étions prêts à nous échauffer sur les terrains gras de Montesson pour 4 matchs contre nos amis de Courant d'air, de Free touch, de TPAG et de Marne la Vallée.

1er match : Courant d'Air.
L'équipe motivée et très sérieuse a contrôlé le match de main de maître face à une équipe très amoindrie par l'absence de 5 cadres (tous en stage de sélection ou blessée). Néanmoins, nos "néophytes" ont montré d'entrée des bonnes attitudes et beaucoup d'implication.
La victoire en poche dès le début de la deuxième mi-temps, nous nous sommes appliqués en défense pour rendre un "no try" sur cette période et avons travaillé nos mouvements d'attaque.

2ème match : Free Touch.
LE match le plus difficile du jour probablement, car bien que venus avec un effectif light et sans leur joueur star, Free touch reste un adversaire redoutable.
Englués dans les remontées nous avons eu du mal à mettre en place nos combinaisons, en face la défense bien huilée sur jeu placé posait des problèmes...mais nous étions aussi bien présents en défense et arrivions à répondre sur nos bonnes remontées. 3-3 à la mi-temps.
En seconde mi-temps, le jeu s'équilibre...et il faut une blessure de Yo et une hausse du niveau de jeu de leurs middles pour offrir à FT la victoire finale (5-3)... Une belle perf' quand on sait qu'en face il y avait 4 internationaux hommes (+30 et +35), une des meilleures joueuse femme de France et des joueurs expérimentés.

3ème match : TPAG.
Une pause pour récupérer et réorganiser l'équipe, renforcée par l'arrivée d'Aurélien et Solenn (un peu en vrac) mais sans Yo (cheville bien atteinte) et il faut affronter nos hôtes... une équipe vieillissante, un peu lente mais bien habituée à jouer au touch.
Le moral atteint par la blessure de notre "chef", un peu déconcentrés et fatigués, nous avons du mal à mettre notre jeu en place face à ces joueurs expérimentés... Nous marquons heureusement d'entrée puis répondons bien à leurs essais. Nous finissons ce match joué sur un faux rythme à égalité...mais la pénalité "mixité" nous donne la victoire.

4ème match : Oval'star.
5 minutes de pause et c'est reparti.
Remotivés et voulant finir sur une bonne note, toute l'équipe se met au diapason pour jouer "vraiment" ce match face à une équipe peu expérimenté. Nos remontées sont propres, rapides et mettent le feu dans la défense adverse... les combinaisons annoncées se font sans problème.
Les essais s’enchaînent.
A noter, le superbe mouvement qui mène à l'essai de Clémence qui, toute surprise de se retrouver aussi seule dans l'en but, préfère aplatir hors-limite.
Corinne y va aussi de son premier essai sous les couleurs de TR, dans le sillage de Aurélien qui avait marqué le match précédent.
Nos jeunettes ne se laissent déborder qu'une fois par la flèche adverse...ensuite elle lui feront subir les touchs et les 21 pour se venger. le score est anecdotique mais largement en notre faveur.

Résultat final : TR finit second de cette journée derrière Free Touch. le bilan est bon, nos "débutants" ne le sont plus et ont montré qu'ils avaient leur place, les anciens et anciennes ont fait leur job, nos 2 petites jeunes, comme d'habitude, ont été très propres et montrent à chaque fois que l'on a raison de leur faire confiance.

On est sûr que la journée suivante sera aussi intéressante. En tout cas, ça a été un vrai plaisir de passer cette grosse matinée avec tous ces joueurs (même Romain !)

mardi 15 novembre 2016

Berry N'Touch 2016 : On s'est "fondue" dans le collectif de Clermont (par Aurélien et Corinne)



L’équipe de Clermont, bien que jeune, est une équipe historique. Voyez plutôt : Noé et sa mie – Noémie, Clovis, Tibère, mais aussi Adel et Morgan sans compter trois membres du TR91 en rab pour le tournoi : Nicolas R., Corinne et Aurélien. Surtout, Clermont est une équipe de fins gastronomes. En plein match, ils appellent « Cantal », « St Nectaire »! On attend « Reblochonnade », « Bleu d’Auvergne », « Mont d’Or »… pour finir sur quelques « saucisses ».

Après s’être essayé à reproduire quelques-unes de leurs recettes à l’échauffement, nous entamons le tournoi en affrontant les tenants du titre : les Arrows. On ne s’est pas fait manger tout cru, mais on a quand même pris le bouillon (1-6). En prime, un petit souci à la table de marque nous ramène à (0-6). Corinne fait pression, avec succès, pour rétablir la vérité! Ce sera son seul point du tournoi (Corinne : ben c’est mieux que rien !!)

Au deuxième match contre TRUC 3, on commence à être au point et on rattrape même notre goal-average (6-1). Tandis que nous pensons n’avoir qu’à resservir les mêmes plats à Ratafia, les petits jeunes d’Acigné nous cueillent, à notre étonnement (1-3). Clermont finit 7e au classement. C’est-à-dire meilleur 3e, on se console comme on peut !

En demi-finale de la coupe Chavignol – on reste gastronomes, nous rencontrons TRUC 2. Le renfort de Morgan arrivé à temps, mais sans crampons, pour le deuxième tour, permet de faire tourner un peu plus. Le match se prolonge en drop-off. Erreur de coaching, nous n’avions pas mis les plus rapides sur les ailes. On se fait croquer par la vitesse de l’adversaire. Après trois essais refusés au cours du match, la défaite reste amère.

La destinée de Clermont est d’affronter les Volcanic. Ça promet d’être épicé. Le match débute par une superbe interception de Clovis qui part vers l’en-but adverse. Alors que toute l’équipe s’attend à un essai tout cuit, Clovis gambade dans l’herbe, cherche la plus belle motte pour aplatir …et se fait rattraper par Sofiane, un Volcanic, avant de pouvoir marquer. Clovis, cagoulin à vie ! Heureusement, nos remontées de balles sont efficaces, ça combine bien, les joueurs tournent régulièrement et toute l’équipe devient plus vocale. Malgré encore deux essais refusés, Clermont l’emporte sur les Volcanic (3-1). « Aller les licornes du 63 [1] » et merci pour ce moment.

Au final, ce fût un sympathique premier tournoi pour nous, avec un bel accueil par les Auvergnats, deux essais pour Aurélien et un peu d’expérience de jeu engrangée. On a hâte au prochain, sous les couleurs de TR !

Aurélien et Corinne
------
[1] Leur emblème est Pégase, logique !

Berry N'Touch 2016 : L’invasion Wallonne (ou comment j’ai collaboré avec l’Etranger)



De notre belle plume mais collabo! Oui des Roosters ont véritablement gagné au Berry N’Touch 2 

Le Touch est un sport qui se joue à 6 contre 6 et à la fin ce sont les Australiens Belges qui gagnent.

Plaît-il ?
Le Berry N’Touch 2 pourrait être résumé ainsi. Au départ : Onze équipes françaises, une équipe belge. Qui gagne ? Les Belges.

Mais comment ça ?

Excellente question ! Je vous remercie de l’avoir posée.

On reprend : Des étrangers traversent les Ardennes, s’installent dans le Berry pour la journée et repartent avec le bouclier berrichon que Mamie avait légué aux Arrows au début de l’année. Vous appelez ça comment ? Je vous le dis : une invasion. Propre et nette. Sans bavure. « Veni Vidi Vici » by Kituro

Soyons clairs, la résistance des tribus indigènes fut farouche. Rien n’a été mis de côté pour résister à l’envahisseur Wallon. Surtout pas l’envie et l’énergie. C’était bien… mais pas suffisant.
Mais je ne comprends pas… Ils n’étaient pourtant que 8 (prononcez houit s’il vous plaît) au départ de Bruxelles : Sarah, Pénélope, Candice, Nathalie, Quentin, Kevin, Loïc et Boris. Et ils renversent une centaine de français ?

Houit ? Es-tu bien sûr ?

Don Quentin (le capitaine) s’est targué près du trophée d’une tirade dont il a le secret :

« Nous partîmes cinq-cent houit ; mais par un prompt renfort,
Nous nous vîmes trois mille dix en arrivant au à bon port ,
Tant, à nous voir marcher avec un tel visage,
Les plus épouvantés reprenaient de courage !
J'en cache les deux tiers cinquièmes, aussitôt qu'arrivés,
Dans le fond des vaisseaux la cave des Roosters qui lors furent trouvés »

Qu’ois-je donc ? Des Roosters au nombre de « dix moins huit égale deux » dans les rangs Kituro ? Impossible… Pas chez les Roosters !

Et pourtant… Ils étaient là, je les ai vus. Oui, eux. Ceux-là, là. Mais oui, vous savez… les collabos !

Et vous savez quoi ? J’en étais

Et vous savez quoi ? J’ai aimé. Oui j’ai aimé. J’assume. J’ai aimé jouer avec eux. J’ai aimé rire avec eux. J’ai aimé marquer des essais pour eux. J’ai aimé me donner à fond pour eux. J’ai aimé déjouer les pronostics avec eux. J’ai aimé soulever le bouclier de la victoire avec eux. J’ai aimé danser avec eux. Oh oui, j’ai aimé.

Et si c’était à refaire, je le referais. Enfin, pas tout à fait. Si c’était à refaire, je rejouerais la finale. Mais contre les Roosters. Parce qu’ils étaient jeunes (oui, même Nico) et beaux à voir. Parce que j’aurais voulu voir la tête des minots en face de moi au moment de débuter la finale. Il n’y aurait pas eu de fleur et encore moins de quartier. Seulement du sport.

Cependant on ne devient pas collabo par hasard. C’est un ensemble de facteurs qui nous poussent.

1) Le rejet : « Chez les Roosters, nous sommes trop nombreux, tu peux aller jouer pour quelqu’un d’autre ». Ça, c’est fait

 2) L’infiltrée : Elle sait s’y prendre. Un message à droite, un clin d’œil à gauche. Une petite larmouille « on n’est pas assez pour jouer le tournoi. Aidez-nous. Aimez-nous ». Elle : c’est l’infiltrée. Nom de code Bouriquette. Elle gère son réseau, elle tisse sa toile. Elle pioche dans les forces adverses et retourne les coqs contre leur propre poulailler. Habile la coquette.

3) Le trésorier : Lui, c’est mon Cocollabo (vous noterez le jeu de mots pour ceux qui suivent). Séduit facilement par l’infiltrée, il m’a convaincu de passer dans l’autre camp. Tellement motivé qu’il ira jusqu’à payer notre présence pour les Belges et jouer avec les adducteurs enflammés. Le minimum de justice voudrait que la vindicte s’abatte d’abord sur lui.

Les aveux sont faits, je laisse le destin se charger du reste. Alea jacta est.

Si j’ai un dernier mot à dire, ce sera le suivant : Collaborez ! Oui, tout à fait . Collaborez avec les « étrangers ». Collaborez avec les « pas étrangers » Les rencontres sont belles. Toutes sont uniques. Elles font vivre de beaux moments sportifs et festifs. Trouvez des étrangers (ou pas on s’en fiche) et jouez.

Les Mercis :
Merci aux Kituro pour leur accueil au sein de leur équipe. Parce qu’ils sont tous adorables. Parce qu’ils jouent bien et font confiance.
Merci à l’organisation du tournoi qui était très chouette (ils se sont occupés du pneu endommagé de ma voiture sans que je n’aie rien à faire. Aux petits oignons)

Les Bravos :
Bravo aux jeunes et moins jeunes Roosters (cf. Résumé d’Eric). Ils ont réalisé une magnifique performance. Difficile de les suivre tout au long de la journée. Mais ce que j’ai vu était réjouissant. Vraiment. Et j’ai vraiment envie de défendre les mêmes couleurs qu’eux la prochaine fois.
Bravo à tous les Kituro pour la victoire. Elle a vraiment été acquise avec les tripes (cf résumé des résultats). Mention spéciale pour Candice et Nathalie : premier tournoi de touch et victoire. Du 100%. Pourvu que ça dure.
Bravo à toutes les équipes pour leur état d’esprit. Notamment les Arrows qui, en plus de très bien jouer, ont largement animé la soirée.

Le Tournoi des Kituro-un-peu-aidés-par-les-Roosters :
Match 1 : victoire 9-1 contre Ovalstar
Match 2 : victoire 5-2 contre Milly-la-forêt
Match 3 défaite 4-1 contre TRUC1
Bilan de la poule : 2è (Meilleur 2è du tournoi, qualifié pour les demi-finales de la coupe Sancerre (la Cup))
Demi-finale : victoire 6-5 contre TRUC1 après drop off (NDLR : TRUC1 était le meilleur 1er, d’où le fait de devoir rejouer à nouveau)
Finale : victoire 4-3 contre les Arrows de Nantes après drop off

S’il vous plaît,

Damien

La photo qui explique tout!



Dernier épisode des expatriés du Berry N’Touch 2 demain avec la vue d'Aurélien & Corinne P. qui ont joué avec nos amis de L’équipe de Clermont en compagnie de Nicolas R.

dimanche 13 novembre 2016

Berry N'Touch 2016 : TR91 finit à une très prometteuse 3ème place

Eric, après avoir tout donné sur le terrain samedi à Bourges puis dimanche matin au Moulon, a quand même trouvé la force de nous écrire ce super compte rendu en un temps record.
Merci beaucoup à lui !!
J'ai ajouté quelques photos à cet article. Si vous souhaitez en voir d'autres, allez faire un tour sur le compte Facebook de nos amis des Ratafias d'Acigné
------ 

Aucun des jeunes n’ayant voulu travailler son expression écrite, je suis donc condamné à le faire. 

Voici le récit de notre petite escapade Berrichonne un samedi 12 Novembre 2016.

C’est une équipe inédite de jeunes Roosters encadrée par quelques anciens qui a été choisie pour représenter TR91. Berry N’Touch 2 est un tournoi comportant pas moins de 12 équipes de bonne renommée comme les Arrows, Ratafia, Volcanic, les belges de Kituro… avec la formule de jeu suivante : match de 20 min, sans mi-temps et changement de camps à chaque essai.

En début de tournoi, Houda notre coach a planté le décor : on ne lâche rien, on sert en défense et on marque un essai de plus que nos adversaires ! Tout un programme …

10H30 : commence notre premier match de poule contre TRUC2 (équipe 2 de Bourges). Fort des conseils de notre coach, nous jouons simple avec de belles remontées de balles et peu d’erreur. Ce qui nous permet de mener rapidement à la marque et de gagner cette partie par un score encourageant de 3 à 1.

12h00 : match contre les Volcanics. Toujours tous concentrés et encore avec l’envie de bien faire nous faisons un match très sérieux et nous emportons une nouvelle victoire sur un score de 2 à 1. Toutefois, match plus difficile mais la confiance et la cohésion du groupe à fait la différence. On se parle, on se trouve et on prend tous un énorme plaisir à jouer ensemble. 
Toute l’équipe n’en revient pas, pour le moment nous avons fait carton plein. Mais attention de ne pas tomber dans l’excès de confiance, il reste encore un match pour sortir 1er de la poule et accéder à la fameuse CUP. 

13H00 : Toujours pas mangé et de nouveau sur le terrain. Cette fois, c’est le derby de l’Essonne car nous affrontons nos voisins les Hornets. Equipe face à laquelle TR91 n’a jamais perdu. Nos jeunes (et les moins jeunes !) sont plus que motivés pour relever le défi. Toujours le même leitmotiv, on sert en défense, on ne prend pas d’essai et on remonte proprement à fond. Sur ce match toujours et encore du sérieux et de l’application. On ne reconnait pas nos jeunes. Et les 4 anciens sont impressionnés. De belles attaques, des changements réguliers et rapides… N’en jetez plus la coupe est pleine (d’essais) et ce match gagné 6 à 1 nous permet de sortir 1er de notre poule.
Enfin on peut aller souffler, se restaurer et continuer à rêver…


14h30 : reprise des hostilités, mais cette fois-ci on commence à réaliser le chemin parcouru et c’est les Arrows de Nantes que nous croisons sur notre route. Certainement impressionnés par la renommé de nos adversaires, nous avons du mal à rentrer dans le match et nous sommes rapidement mené 2 à 0. Nous marquons à notre tour des essais mais n’arrivons pas à recoller au score et concédons notre première défaite 5 à 3. La grande finale du tournoi nous échappe.

15h00 : Dernier match contre TRUC 1 l’équipe organisatrice. Il faut tout donner pour finir en beauté et prendre la 3ème place du tournoi (et faire aussi bien que l’an dernier). Encore une fois tout le monde à donné le meilleur de lui, a sorti ses trippes et quelle surprise, on finit par arracher la victoire sur un 2-1 face à une équipe qui sur le papier était physiquement bien meilleure que nous. 

Contrat plus que rempli, nous finissons 3ème du tournoi derrière les Kituro et les Arrows. 3ème place que nous avons célébrée lors de la soirée organisée par le club de Bourges.

Mentions spéciales :
Grand bravo à Sophie P. qui en plus de jouer avec nous a arbitré 3 matchs pendant que nous récupérions.
Félicitations à Arnaud L. et Damien qui ont joués avec les Kituro et finis vainqueurs du tournoi.
Encouragements à Corinne et Aurélien qui jouaient leur 1er tournoi en renforçant l’équipe de Clermont (sans oublier la présence de Nico R.).
Et un grand bravo à : Houda, Sophie, Nicolas S. et moi-même Eric R. pour avoir encadré nos jeunes sur le terrain - Pauline, Solenn, Maxence pour leur sérieux et expérience - Bastian et Antoine pour leur dynamisme et leur engagement - Erwann et Ronan pour leur motivation et rage de gagner.



Sans oublier notre Cagoulin du jour : Nico S. pour avoir confondu tap et roll-ball qui a eu pour conséquence de rendre le ballon à nos adversaires sur nos 5 mètres. 

dimanche 6 novembre 2016

La Petite Vidéo du Dimanche (06/11)

On reprend les bonnes habitudes dominicales !

Voici une vidéo bien sympa sur Cody Green, un excellent joueur australien.
Du très beau Touch !
J'adore notamment les 2 actions qui se suivent à 2'45 avec ces jolies redoublées...


mardi 1 novembre 2016

TR91 finit à la 5ème place du CFCT 2016


Samedi 29 octobre matin, nos 8 valeureux Roosters (Pedro a joué les poulets boîteux au dernier entraînement et a été contraint au repos forcé pour soigner sa blessure) sont enfin réunis après des périples plus où moins longs (et des GPS plus ou moins cons... à moins que ce ne soit la passion de Bruno pour Marseille by night :-P). Notre planning est dense : 2 matchs de 40 min à l'heure de table avec 45 minutes entre les 2 suivi, 45 minutes après, d'un quart de finale de barrage si nous ne gagnons pas les 2 matchs.

Pas le temps de s'apitoyer, de toutes manières ce sera dur physiquement, on le savait déjà. On répète donc nos gammes, Emeric prend le capitanat et pose les bases de la journée : discipline, respect et tout donner jusqu'au bout.

1er match contre les Volcanics (Clermont) : une équipe plutôt à notre portée puisqu'assez novice en terme de touch. Malgré tout après 10 minutes de jeu d'une domination stérile, nous sommes menés 1-0 après une de leurs rares incursions dans nos 5 mètres et un petit côté mal refermé. Mais la sérénité et l'implication finissent par payer et nous permettent enfin de trouver la faille. Le compteur se débloque chez les Roosters avec 2 essais coup sur coup puis encore 2 autres avant la mi-temps. La 2e période est totalement maîtrisée; le score enfle de manière inexorable et permet même à l'équipe de lever le pied sur la fin et d'encaisser 2 essais sans conséquence. Score final 10-3.

A peine le temps de souffler qu'il faut déjà s'y remettre. La tâche s'annonce rude puisque cette fois-ci, ce sont des toulonnais au complet et à domicile que nous affrontons. Leur tactique est simple : des remontées de balle physiques et une défense physique à la limite de l'acceptable. Les débuts sont compliqués avec 3 essais encaissés assez rapidement. Néanmoins l'équipe s'accroche, ne répond pas aux provocations et aux touchés rugueux (le terme est faible...) et commence à agacer ses adversaires qui finissent par s'énerver de plus en plus et à encaisser un essai puis un 2e avant la sirène. 2-3 à la mi-temps, tout est possible d'autant qu'à la reprise, nos Roosters égalisent rapidement. Le match commence à s'emballer, nous encaissons 2 essais puis marquons de nouveau puis en ré-encaissons un autre pour en remarquer encore un. A 10 minutes de la fin, un essai toulonnais porte le score à 8-5. Il est temps de ne pas perdre plus de plumes dans ce combat et de garder quelques réserves pour le match de barrage. Dommage avec 2 joueurs de plus, le match aurait été bien différent... Score final 5-13 avec les félicitations des arbitres et des observateurs malgré la défaite.

Là encore, pas le temps de souffler et cette fois-ci on en aurait bien besoin. Mais il faut passer par un 1/4 de finale contre des toulousains peu nombreux mais tout de même plus que nous puisqu'ils sont 9. D'emblée, le match se présente compliqué physiquement, difficile de se synchroniser dans les remontées, impossible de les agresser en défense sans y laisser trop de jus. Bref, il faut serrer les dents. La mauvaise habitude d'encaisser le 1er essai perdure même si nous arrivons à égaliser. Mais cela devient de plus en plus dur physiquement et les ballons tombent trop souvent sur nos remontées et nous offrons des munitions à nos adversaires qui n'en demandent pas tant. Nous arrivons malgré cela à égaliser de nouveau à la mi-temps à 2-2 sur un posé-décallé d'école de notre gamin de l'équipe. Le problème est que Baptiste a beau être jeune, il n'en est pas pour autant solide... Une grosse crampe et une cheville en carton et nous voilà plus que 7 pour attaquer la 2e période. On s'accroche, on sert les dents. C'est frustrant, les ballons tombent toujours, les jambes sont lourdes, on encaisse un essai casquette longuement discuté et finalement accordé. On sent pourtant qu'on devrait être au-dessus mais tous les petits détails mis bouts à bouts font que nous ne parvenons pas à faire mieux que rivaliser avec nos adversaires malgré le retour de Baptiste en mode Playmobil. Il reste 1 minutes à jouer, le score est de 4-4, la possession est pour nous. Chacun jette ses derniers efforts dans la bataille. Nos adversaires sont cramés autant que nous, on leur rentre dedans, un peu trop... ils sont dans les rucks et la situation est compliquée pour les arbitres qui ont l'habitude de nous voir dégueuler les ballons depuis 40 minutes. Dans le doute, le verdict tombe : "ballon tombé" et la possession est rendu aux toulousains qui nous achèvent par l'essai de trop quasiment à la sirène. Score final 4-5, 1 rooster sur 2 avec des crampes et une grosse désillusion.

On finira par une soirée bien sage avec quelques bières mais pas trop et au lit pour une nuit où seuls les gémissements de Baptiste et les ronflements troubleront le silence.

Dimanche matin, il faut s'y remettre pour un dernier match de classement pour l'honneur face aux Volcanics revanchards. Tout le monde oublie ses douleurs et la fatigue comme il peut. Les Roosters sont largement au-dessus mais la finition et la réussite n'est pas au rendez-vous. Néanmoins, tout le monde se bat pour sortir la tête haute, maîtriser le match sur un score moins flatteur que le samedi et terminer sur une victoire 4-1.

Il ne nous reste maintenant plus qu'à aller supporter nos amis de Courant d'R en finale des mixtes (belle finale perdue face à SMH tenants du titre) et à rager dans les gradins sur la pauvreté du jeu de la finale homme que nous aurions aimé disputer qui oppose les Belettes de Nantes venus au complet et les toulonnais (au complet également). Moralité, si tu veux gagner le CFC, viens avec une équipe complète !

Au final, 5e place décevante sur le papier mais en réalité une équipe de 8 guerriers qui n'a rien lâché avec un état d'esprit collectif irréprochable.

dimanche 9 octobre 2016

Crêpes N' Touch à Acigné

Merci Frank pour le compte rendu du tournoi d'Acigné vu par les Roosters !

----

Le cadre champêtre du tournoi d'Acigné et l'accueil chaleureux des organisateurs nous a tout de suite rassuré et réconforté.
L'équipe TR91 était à la fois constituée de joueurs d'expérience, de joueurs à potentiel, de faux débutants et de 2 jeunes joueurs en devenir pour un total de 9 membres masculins et féminins.
Une grande tente barnum nous attendait pour nous mettre un peu au chaud, nous sommes quand même en  Bretagne, mais il faut dire que par la suite nous avons eu de jolies éclaircies.

Nous avons rapidement basculé sur l'enjeu des matches, 6 équipes composaient le tableau donc 5 matches à venir puis les matches de classement au programme de l'après-midi.  
Houda a pris la direction des opérations et du coaching, après un échauffement studieux le TR91 a débuté son tournoi à 10h30 et gagné sans trop de difficultés (je ne sais plus quelle équipe !).
Pas mal de réglages à faire car pour la plupart d'entre nous nous n'avions jamais évolué ensemble. Nous avons intégré les consignes d'Houda à la lettre... (la 21 a mis un peu de temps à être assimilée), resserré la défense, fait de belles remontées de balle et organisé au mieux les changements. Au cours des matchs suivants, la cohésion et la discipline commençaient à se faire sentir sur le terrain.
Nous avons terminé cette matinée avec 2 victoires, 1 nul (contre le futur vainqueur Acigné) et 1 défaite (il n'y avait pas photo) ce qui était assez honorable sachant que le match nul auraient pu être remporté avec plus de discipline et d'allant offensif.

La pause déjeuner fut la bienvenue, galettes-saucisse et crêpes au Nutella ont ravi nos papilles même si ce repas ne fut pas trop diététique. Nous sommes quand même en Bretagne...
Nous avons entamé l'après-midi par un match couperet qui devait nous ouvrir les portes de la seconde place au minimum malheureusement le sort en a décidé autrement et nous nous sommes séparés sur un second match nul contre les Belettes.
Arrivent maintenant les matchs de classement où nous devions nous battre pour la 3ème place. Bis repetita nous rencontrons à nouveau les Belettes pour notre 6ème et dernier match.
Entre temps Maxence s'était fait un claquage aux ischios le match précédent et Carole commençait à souffrir des adducteurs. Au final l'équipe s'est réduite à 7 joueurs alors qu'en face on en comptait 14...

Nous avons très bien résisté aux nombreuses attaques et provocations de l'équipe adverse (2 changements forcés de part et d'autre suite à quelques échauffourées bien gérées par les arbitres) pour terminer sur un nul dans le temps imparti. 
La défense était au rendez-vous mais nos adversaires ont joué sur notre état de fatigue (nous n'avions plus de remplaçants) sur les 2 derniers drop off pour remporter la partie au bout du suspense.
Le vainqueur final fut Acigné avec une équipe jeune et pleine de talents.

Houda a tenu à féliciter tous les joueurs pour leur engagement et leur état d'esprit, chacun a pu être fier de ce qu'il a fait même si tout n'a pas été parfait. Au final TR91 termine à la 4ème place de ce tournoi fort sympathique et riche d'enseignements pour les non initiés.

Nous avons laissé Houda et ses filles se rendre au dîner organisé par le Club pour repartir dans le froid et la grisaille vers 19h...

dimanche 2 octobre 2016

La Petite Vidéo du Dimanche (02/10)

Cette semaine, une ode à la défense avec cette vidéo hommage à l'un des meilleurs défenseurs du monde, Stuart Brierty.

C'est certes moins spectaculaire que les passes de Dylan Hennessey ou que les accélérations de Scott Buckley, mais c'est quand même sacrément important pour gagner des matchs !

Avant de passer à la vidéo, je n'aurai qu'un conseil : inspirez-vous des meilleurs et copiez Stuart Brierty !
Et le pire, c'est qu'il est même bon en attaque (voir la fin de la vidéo)

jeudi 29 septembre 2016

LAC & MAC Touch Tournament

Aucun de mes 18 camarades ne s'étant porté volontaire pour rédiger le compte rendu, me voici, seul devant mon écran, pour vous raconter non pas un mais deux tournois !


Ce sont en effet 2 escouades de Roosters qui se sont présentées pleines d'espoir et d'enthousiasme samedi dernier au tournoi organisé (une nouvelle fois brillamment !) par nos amis des Arrows de Nantes. 
Pourquoi 2 escouades, me direz-vous ? 
Eh bien tout simplement parce que ce n'était pas un simple tournoi mixte mais un tournoi Hommes et un tournoi Femmes (séparés évidemment, sinon ce serait mixte...).

En bon gentleman qui se respecte, je vais commencer... par les Hommes !

Après une entrée en matière difficile contre la sélection d'internationaux de la Team Kazoo (défaite 7-1), nous avons été - n'ayons pas peur des mots - ridicules et pitoyables contre de fringantes Belettes qui nous ont punis 6 à 3.
A la fin de ce deuxième match, comme diraient les footeux, nous nous sommes alors dit "les choses" pour essayer de repartir sur des bases plus saines et enfin se faire plaisir !
Nous avons alors bien relevé la tête face au Purple Touch au cours d'un match complet et abouti (victoire 9-0).
Lors de notre dernier match de poule, nous avons affronté une très belle équipe anglaise des Thames Valley Vikings plus homogène et complète que la notre, mais nous avons opposé une belle résistance et proposé du beau jeu que ce soit en attaque ou en défense. Malgré cela, le résultat a été assez nettement en notre défaveur : défaite 5 à 1.

A la sortie de cette phase de poule, nous avons donc fini à une peu reluisante 4ème place sur 5 équipes. Heureusement, notre goal average pas trop défavorable nous a permis d'être reversé en Plate avec une triangulaire contre les deux équipes ayant fini 3ème de poule.

En ouverture de Plate, les Arrows de Nantes se sont dressés sur notre chemin. Le mach a été équilibré et assez fermé et s'est soldé par un score nul logique de 3 à 3. 
Pour notre dernier match de la journée, nous avons retrouvé nos amis Vikings pour une revanche qui s'annonçait difficile. Nous avons alors livré notre plus belle prestation de la journée, nous battant sur chaque ballon, ne lâchant rien et avons fini par l'emporter de peu 3 à 2.

Grâce à la victoire des Vikings sur les Arrows lors du dernier match de la Plate, nous sommes sortis vainqueurs de cette coupe, finissant le tournoi à une belle 5ème place qui, je pense, correspond à notre niveau.

Je ne vais malheureusement pas pouvoir être aussi précis pour le récit des matchs de nos coquettes poulettes puisque les 2 tournois se déroulaient en parallèle. Malgré tout, ayant arbitré quelques matchs du tournoi Femmes, j'ai pu constater que le niveau était très élevé avec la présence de nombreuses internationales françaises et anglaises réparties dans toutes les équipes de la compétition.

Et le moins que l'on puisse dire, c'est que notre équipe s'est fort bien défendue, encaissant certes 5 défaites en 6 matchs mais sur des scores serrés au vu de l'adversité proposée.
0-4 contre les Thames Valley Vikings (future finaliste du tournoi)
2-1 contre les Ratafias d'Acigné
1-4 contre les Arrows Nantes
2-6 contre Free Touch (future vainqueur du tournoi)
0-2 contre la CSSC Valkyries
1-3 contre la Team Kazoo

Nul doute que ce tournoi aura permis à toutes nos joueuses d'apprendre et de progresser. Bravo à elles pour leur combativité, leur enthousiasme et leur bonne humeur tout au long du tournoi !

Une grosse pensée aussi et surtout pour Sam qui y a malheureusement laissé un genou. Prompt rétablissement Homonyme ! ;)

Le tournoi s'est achevé, comme de coutume, sur l'élection du cagoulin. Sarah aime vraiment Nantes ;)
Elle l'a une nouvelle fois assez facilement remporté, pour avoir été grillée en train d'en griller une entre 2 matchs. Quelle sportive...