Le blog pour tout savoir de l'actualité "touchistique" du club Touch Roosters 91 (Pour mieux connaître le club, cliquez ici)

dimanche 9 juillet 2017

CFCT 2017 : Mission commando pour l'équipe Mixte

Merci Fab' pour le compte rendu et encore désolé pour le temps que j'ai mis à le poster...
Bonne lecture ;)
-----

Après un voyage en ordre dispersé, mais dans la bonne humeur pour toutes les voitures, c'est un groupe de 11 vaillants et vaillantes joueurs et joueuses mêlant jeunesse, expérience, charme, rudesse, vitesse, lourdeur, fougue, caractère, genoux grinçants et chaussures vintage qui se présente sur les terrains légèrement pentus du SO Chambéry bien décidés à vendre chèrement sa peau (ou ses plumes) et surtout à prendre un max de plaisir !
Le groupe aurait dû être plus étoffé mais deux poulettes (internationales) avaient déserté bien avant
le départ pour le champ de bataille...

Le général en chef (le prez' Romain) avait été clair : « Vous êtes envoyé en mission suicide contre des équipes aguerries au combat en mixte... alors va falloir avoir des C..... et ne pas se faire Déf.... le C.... à chaque match... !!! »
Les bataillons à affronter étaient effectivement d'un sacré niveau :
Touch Strasbourg (une formation ne jouant qu'en mixte avec deux ou trois internationaux), Touch Azur (une autre spécialiste du mixte avec deux internationaux), Les Canu'touch (qui progressent à chaque tournoi mais les plus abordables), les CdR Hurricanes (et leur armada de joueurs et joueuses Open) et enfin les SMH Blues (champion en titre avec leurs armes de destruction massive et leur stratégie de terre brûlée implacable, gros pourvoyeur d'internationaux en MXO et SMX).
Le tournoi s'annonçait donc long et rude.

La capitaine Houda dans un langage moins fleuri que celui du général précisait le plan de bataille :
poser les barbelés en défense tout au long du terrain, faire des remontées éclairs pour pouvoir placer ensuite des frappes chirurgicales en attaque.

1er combat : Touch Strasbourg.
Un bon début de match qui voit une première perte au combat pour l'ennemi (Quentin se blessant sévèrement au genou... minute de silence et son de clairon) mais surtout une belle défense et des attaques bien posées par les tirailleurs giffois.
Il faudra l'intervention, maladroite et inefficace, à trois reprises, des casques bleus pour faire basculer le match en faveur des Strasbourgeois... Défaite 7-2.

2ème combat : Touch Azur.
Le début de match est une catastrophe, nous n'arrivons pas à tenir les positions et l'ennemi nous déborde trop facilement... Heureusement sa maladresse et notre rigueur sur la ligne réduisent les pertes. Mais nous sommes aussi inefficaces en attaque. La chaleur nous rend lourds et moins lucides
La capitaine hausse le ton, la deuxième mi-temps est meilleure et nous faisons jeu égal.
Trop tard, l'écart de début de match est conséquent : défaite 8 – 1

3ème combat : Canu'touch de Lyon.
Un début de match poussif, écrasé par la chaleur, nous n'arrivons pas à mettre en place le plan de bataille proposé par la chef de section... Les Canu nous contrent bien et nous tiennent tête, nous virons même en retard à la pause suite à une contre-attaque éclair d'un homme face à deux de nos filles. Mais nous avons repéré une faille dans leur défense.
Nouvelle gueulante de la chef, remise en place des têtes et des jambes.
En deuxième mi-temps, les attaques et les frappes chirurgicales sur les ailes puis au centre ainsi qu'une défense digne de la bataille de Verdun ont raison des lyonnais qui ne savent plus où ils en sont.
Victoire : 6 à 2 !

Nous sortons rincés de la journée mais fier d'avoir tenu le coup....Seul Romain (le général en chef) a joué les planqués au dernier match arguant de douleurs aux c*****
En signe de rébellion, la troupe l'abandonne sur le terrain de manœuvre (l'AG de Touch France) pour une baignade au lac du Bourget, un peu de Zumba et une boisson bien fraîche !

Une soirée festive et une bonne nuit de sommeil plus tard et les hostilités reprennent ! Nous devons affronter les champions 2016 et leurs dauphins dans la foulée...rien que cela !

4ème combat : SMH Blues.

Les objectifs de cette mission sont clairs : ne pas prendre une déculottée, ne pas être fanny et leur donner du fil à retordre !
Nous allons remplir en première période ces objectifs notre défense est propre et suffisamment agressive pour les pousser plusieurs fois à la faute, nous répondons physiquement à leurs touchers appuyés et avec orgueil réussissons à marquer sur une croisée entre leurs middles !
Malheureusement, Dam' reste sur le champ d'honneur avec un genou en moins.
Mais, après la mi temps, menacés de pelotons d’exécution par leur adjudant-chef, les SMH sortent la grosse artillerie (vitesse et ligne d'attaque internationale de type Blitzkrieg) et notre défense se transforme en ligne Maginot...
Défaite : 12 – 3 mais nous recevons des compliments de nos adversaires pour le niveau de jeu.

5ème combat : CdR Hurricanes.
Nous finissons le tournoi par un affrontement contre nos voisins et amis de Châtillon avec leurs internationaux hommes et femmes en route vers une seconde finale contre SMH...
Notre objectif est simple : ne pas les laisser gagner facilement et leur proposer autre chose qu'un match d'entrainement.
Ce que nous faisons parfaitement pendant une mi-temps complète, obligeant leurs middles à envoyer des longues passes sur les ailes (heureusement pas très agiles!) et bien souvent des passes en avant ! Mais à force de nous mitrailler ils arrivent à marquer.
De notre côté, nous répondons par des escarmouches bien sentis et les piégeons aussi !
Ce n'est que en seconde période à la faveur de notre manque de physique qu'ils arrivent à prendre le large au score.
Défaite : 9 - 3 mais là encore des compliments de la part d'Hugo, l'artilleur-chef des tempétueux Hurricanes qui nous a trouvés bien accrocheurs.


Pour nous, la bataille est finie, les guerriers et guerrières sont fourbus, abîmés mais pas déshonorés. Nous avons donné notre maximum avec une équipe qui a eu peu de temps de préparation en commun.

Nous donnerons encore de la voix pour encourager les Hommes en finale et les pousser jusqu'à une belle victoire ! TR91 est champion de France 2017 en Homme...et c'est aussi un peu notre victoire !

Bravo à Houda notre chef de meute pour nous avoir mené au combat par la voix et l'exemple comme toujours, à Sophie qui a assuré en link avec une côte froissée, aux deux ailières Maxence et Pauline qui ont défendu nos flancs sans quasiment changer durant deux jours, à nos cavaliers légers Phil et Nico, à notre mercenaire sudiste Damien, au général Romain qui disparaissait à chaque échauffement, à Aurélien le fantassin vaillant, à Arnaud, toujours sobre, mais qui a assuré en défense et en attaque, comme un fidèle lieutenant...

C'est dans l'enfer de la jungle, sous la mitraille, quand ça sent le napalm, qu'on reconnaît les braves... Ce week end il y en avait onze au maillot floqué du poulet !

samedi 1 juillet 2017

CFCT 2017 : La story souvenir

Merci à Cédric pour cette vidéo qu'on aura plaisir à voir et revoir :)

---

mercredi 28 juin 2017

CFCT 2017 : TR91 Champion de France !

Voici le compte rendu de l’équipe Hommes que notre cher président m’a ordonné de rédiger. Celui des mixtes le sera très vite sous la plume de Fab’.
Je ne m’occupe que de la partie sportive, le reste sera très bientôt dévoilée dans une superbe vidéo montée par Cédric ;) (Ouh... Pression !)

-----

Samedi 10h : SMH
Après un échauffement très (trop) court, nous nous retrouvons face à une équipe de SMH venue avec de grandes ambitions et l’objectif de rafler le titre dans les 2 catégories. Dans ses rangs, 3 actuels joueurs de l’équipe de France Mens Open et un quatrième ayant participé à la dernière coupe du monde. Bref, du bien lourd pour commencer d’autant que nous avons déjà 2 joueurs à moitié blessés avant même le début du tournoi, Bruno au dos et Samir à l’adducteur.
En dépit de remontées de balle défaillantes et une défense pas assez agressive sur celles de nos adversaires, nous menons au score à 3 minutes de la fin, 4 à 3 à la suite d'un essai en contre de Cédric. Malheureusement, l’expérience de SMH fait la différence dans les dernières secondes et nous nous inclinons finalement 4 à 5.



Dans le même temps, les 2 autres matchs de la catégorie s’achèvent aussi sur un écart de 1 essai au score et laissent augurer d’une lutte acharnée pour le titre.
Malgré la courte défaite, ce match nous a montré que nous pouvions rivaliser avec de grosses équipes et nous a aussi permis de nous rôder collectivement en attaque et en défense.

Samedi 12h : Touch’eurs
Pas trop le temps de cogiter, nous enchaînons contre de vaillants Touch’eurs, talentueux mais peu nombreux. Sans changement, difficile pour eux de lutter mais ils réussissent à imposer leur rythme lent et ce tout au long du match.
Le score final est assez généreux pour nous : 10-4.



Une première victoire qui fait du bien à la tête (mais pas au mollet de Vincent) et nous permet d’aborder le match suivant avec envie et motivation, après une bonne longue pause-déjeuner passée à l’ombre d’un arbre, sauf pour Antoine et Daniel qui préfèrent courir derrière un ballon de foot... Ils sont complètement timbrés, ces jeunes !

Samedi 15h30 : TR83
Dernier match de la journée face aux doubles champions de France en titre, TR83, qui sont comme nous dans l’obligation de gagner pour espérer atteindre la finale. En effet, ils ont eux aussi cédé devant SMH par un essai d’écart. La rencontre est donc tendue et âpre mais nous tenons bon physiquement en empêchant notamment nos adversaires de mettre en place des remontées de balle efficaces et finissons par l’emporter sur le score logique de 9 à 6 après un excellent début de deuxième mi-temps.

Place alors à la récup’ avec dans l’ordre bière(s) devant Afrique du Sud – France puis trempette dans le lac du Bourget.

Pendant ce temps, Romain a préféré aller assister à l’AG de Touch France... Curieux choix !

Le bilan de cette première journée est donc largement positif avec 2 victoires en 3 matchs et la possibilité de jouer le titre en cas de victoires matinales contre Voglans et Toulouse.

Comme d’habitude sur des tournois de plusieurs jours, le matin du deuxième jour, ça grince. Le réveil est difficile mais, hormis Julien en délicatesse avec son dos, tout le monde est plus ou moins en état de marche !
On arrive cette fois-ci dans les temps au vestiaire et après une alerte « perte de crampons » du plus jeune bachelier de France, on démarre ensemble l’échauffement /réveil musculaire mené par Ben.

Dimanche 9h20 : Voglans
Un nouveau match pas simple face à une jeune équipe très vive et pleine de cannes de Voglans qui va certainement faire du mal dans les années qui viennent. Mais pour cette année, c’était pour nous notamment grâce à quelques mouvements bien tranchants qui transpercent à plusieurs reprises la défense adverse.
Nous l’emportons 11 à 6.

Nous sommes alors plus qu’à une marche de la finale ! Il nous reste à affronter les Toulousains qui ont battu Voglans la veille 10 à 7.
Bref, ce match s’annonce à nouveau très serré et accroché d’autant que nos adversaires peuvent aussi se qualifier en cas de victoire.

Dimanche 11h00 : Toulouse
Malgré l’enjeu, la rencontre se déroule dans un super esprit et chaque équipe se rend coup pour coup. Le score est accroché jusqu’au bout et les toulousains nous gênent terriblement avec leur attaque. Nous finissons toutefois par faire le break et emportons la mise 7 à 5.

Nous sommes donc officiellement qualifiés pour la finale du CFCT où nous retrouverons nos premiers adversaires du weekend, SMH.

Dimanche 13h00 : SMH
Le match débute bien, nous marquons les premiers et menons même 3-1 après une quinzaine de minutes. Avec une défense bien solide sur notre ligne.







La fin de la mi-temps est très difficile physiquement pour nous (les vieux sont vieux et les jeunes ont trop joué au foot entre les matchs), SMH nous malmène et finit par égaliser juste avant la pause (3-3). Heureusement, on ne se désunit pas et on attaque la deuxième mi-temps pied au plancher, enchaînant les scoops dévastateurs ou les 32 bien posées. On reprend alors l’avantage et le score monte à 6-4.
Mais les Martinérois (j’ai vérifié, on les appelle comme ça !) reviennent à nouveau dans la partie et recollent à 6 partout alors qu’il ne reste plus que quelques minutes à jouer.

La suite en images : (bon ok, on ne voit pas très bien mais c’est quand même bon !)



Après cet essai, les barbelés sont posés mais les dernières secondes sont très longues jusqu’au hooter libérateur. Score final : 7 - 6.

C’est fait !!
TR91 est champion de France !
  
Merci à tous les Roosters Hommes et Mixtes pour ce weekend, c'était juste génial d'être avec vous ! Ça fait des années qu'on passe de bons moments avec les potes Roosters sur les tournois, mais maintenant si en plus on se met à les gagner...

Pour la postérité, voici la composition de l'équipe championne de France 2017 (je m'en lasse pas :D):
     Middle : Emeric, Vincent, Baptiste, Antoine et Yo
     Link : Bruno, Ben, Germain, Flo et Cédric
     Ailier : Daniel, Samir et Julien

mardi 27 juin 2017

Des Roosticanes élégantes.



Retour sur le tournoi Elegance 2017 organisé par un club voisin: FreeTouch et raconté par Sophie P.

L'élégance des RoostyCanes ( ROOSTERS = HURRICANES)

Compte rendu footbalistique...

Une équipe, deux clubs, toute une histoire !

Un superbe stade : c'est beau ce stade Marcel Bec qui est toujours plein, à domicile comme à l'extérieur !
Pour un tournoi réussi, dixit X ( je ne nommerai personne dans ce compte rendu et censurerai presque tout, par prudence et mesure d'hygiène) : il faut se détendre la moule. Pour cela il existe des exercices simples à pratiquer au bord d'un terrain. Pour plus d'informations, pensez à l'opération de changement de sexe.

Premier match : les toulousaines
Pour ce match, Il fallait pas mettre les bœufs avant la charrue et surtout ne pas brûler la peau de l’ours avant de l’avoir vendue. On a été sérieuses, on ne l'a pas fait et on a bien perdu 1-0.
On a montré une belle solidarité et, en compétition il y a toujours un premier et un dernier, mais l’important est de ne pas être le second de soi-même. Grâce à une défense à une faille seulement, on a fini premières de nous même.

Je crois que ce CR sera compliqué à suivre :)

Deuxième match : les irlandaises de Racoon West. Sur le papier, ça faisait flipper mais on a sorti le grand jeu. Comme je crois qu'on a deux pieds et qu'on a cette faculté depuis toutes petites, on en a fait usage.
Score 3 – 0 pour nous.

Troisième, merci de suivre : les squirels.
Et là, il faut qu'on y va.
On ne va pas épiloguer score final 5 -1, ça nous a remis les épaules sur la tête.

Quatrième match : les Dutch Dragons, le match d'après saucisses, perdu 1 – 4.
Avant le match on a décidé de se souder les coudes, c'était peut être pas une bonne idée. De toute façon, elles étaient meilleures mais, si on avait moins bien défendu, elle en auraient marqué plus.

Fin des poules ( pas nous ), on atterrit en plate.

Rencontre avec les West Coast, les bretonnes quoi, on les a reconnues !
Match très accroché, tout le monde était à fond, mais si tu travailles avec un marteau-piqueur pendant un tremblement de terre, désynchronise-toi, sinon tu travailles pour rien. Score 4-3. On est sûrement restées synchronisées car on en a perdu un et je ne sais vraiment pas où. Même l'arbitre a parlé de drop off....
On devait maîtriser le match à 99%, ce sont les 3% restants qui nous ont été fatals.

Du coup petite finale contre les Italiennes de Brianza coachées par Cécile. Un petit air de retour de TIP pour les TR ( attention aux touchers de lacets) et une petite fierté à démontrer pour les Hurricanes.
Match fini au dropoff : deux occasions, un essai, c’est ce que j’appelle du 100%.

On ne peut que rendre César à César, c'est Houda qui nous a offert cet essai magnifique.

Si vous avez bien tout suivi, on a fini troisièmes de la plate.

Alors, bien sûr vous direz, elles ont plutôt perdu mais nous on a plutôt gagné ! On a gagné une belle équipe qui ne demande qu'à se retrouver et grandir ensemble et caresser un ballon car, le ballon, c'est comme un homme, il aime les caresses.



  1. c'est beau ce stade Vélodrome qui est toujours plein, à domicile comme à l'extérieur. Franck Ribéry 
  2. Il faut pas mettre les boeufs avant la charrue. Sammy Traoré 
  3. On ne va pas brûler la peau de l’ours avant de l’avoir vendue. Abdeslam Ouaddou
  4. en compétition il y a toujours un premier et un dernier, mais l’important est de ne pas être le second de soi-même. Luis Fernandez 
  5. Je crois que j’ai deux pieds, j’ai cette faculté depuis tout petit. Vincent Guérin 
  6. Il faut qu’on y va. William Gallas 
  7. Ça nous a remis les épaules sur la tête. Bacary Sagna 
  8. On va se souder les coudes. Alain traoré 
  9. Si tu travailles avec un marteau-piqueur pendant un tremblement de terre, désynchronise-toi, sinon tu 
  10. travailles pour rien. Jean-Claude Van damme
  11. elles étaient meilleures mais, si on avait moins bien défendu, elle en auraient marqué plus. Sophie 
  12. On devait maîtriser le match à 99%, ce sont les 3% restants qui nous ont été fatals. Ruud Gullit 
  13. Deux occasions, un but, c’est ce que j’appelle du 100%. Roland Wohlfarth 
  14. Il faut rendre César à César. Patrice Evra 
  15. Un ballon, c'est comme une femme, il aime les caresses. Eric Cantona

jeudi 15 juin 2017

Tournoi de Clermont sous un soleil cuisant ! (par Coco et Sophie)


Après avoir déposé les U15 à la crèche, les Roosters quadra se sont rejoints sur le terrain, prêts à se battre contre les minots... (Enfin presque prêts car Pierre a failli manquer le début de tous les matchs pour cause de pipi de la peur...)

Premier match de poule contre Toulouse : difficile de rentrer dedans, excepté peut-être pour Éric qui a fait un touch cagoulinable sur une Toulousaine 😁  Bref, TR perd 9-1... Vincent, dégouté, s'est alors empressé de filer au mariage (de ?) histoire de boire pour oublier 😂
Un couple d'Hamish rencontrés sur place
Les 9 Roosters restants se sont alors frottés aux 15 U15. Bon bon, comment dire, on était moyen en défense et eux très bons en attaque, on a donc logiquement perdus (2-1). Les jeunes n'ont même pas eu peur de rentrer à pied !!! À noter que les LEVEQUE ont fait fort : Colette a passé un appel téléphonique​ pendant le match et n'a pas pu assurer un changement, bouhhhhh. Arno a envoyé deux U15 brouter de l'herbe ce qui nous a valu 2 pénalités !!!

Les enfants, en uniformes après qu'ils ont tondu la pelouse aux ciseaux
Dernier match de poule contre Dourdan : on se devait de le gagner mais Dourdan avait comme un accent du sud Toulonnais... malgré tout, TR s'est relevé et a gagné 3-0 !!!

Les Roosters se sont alors retrouvés en demi finale de Plate contre les U15, la revanche tant espérée !!! Le meilleur match de la journée pour TR, chacun ayant trouvé son poste... Les  U15 ont bien joué, les Roosters aussi mais se sont vus refuser 3 essais discutables... Philippe a mis deux essais après deux 70 m mémorables, alors qu'Éric, tentant la même chose, marche sur la ligne de touche 1 m avant la ligne d'essai...essai refusé !...bref les Roosters perdent 5-4 fiers d'avoir fait douter les jeunes !

Dernier match de classement contre les Volcanics 2 : captain Sophie a gagné "the" toss et nous a donné l'avantage au drop-off ! On gagne 3-2 ce match et on finit à la 7eme place du tournoi...
Pas si mal pour cette équipe composée de : Sophie, Helene (d'acigne), Coco, Pierre (le seul jeune de l'équipe), Damien (le seul trentenaire de l'équipe), Éric R, Richard, Philippe, Arnaud L, Vincent R. À noter que le fils d'Hélène,  brillant ex u18, est venu nous renforcer contre Dourdan😊

La soirée a été tout aussi sympa que le tournoi: élection du cagoulin (vous avez suffisamment d'indices pour deviner qui sont les 3 nominés et qui a pu gagner...😣), aligot du coin (excellent), glissade sur bouée pour nos 2 capitaines Sophie et Richard... 

À refaire !

Au fait : Joyeux anniversaire à Eric qui n'a pas eu le temps de payer son coup😋
Eric qui gare sa voiture comme il met des essais (essais invalides et parking sur invalide )

Coco

---------------

Les petites phrases du tournoi par Sophie

Ronan : J'peux pas j'ai inter classe lundi !

Pauline : J'ai perdu mes tongs ! Qui a vu mes tongs ?
Merlin : J'ai perdu mes crampons ? Où sont mes crampons ?
La coach : à qui les tooongs ? A qui les crampons ?

Samson sortant du déjeuner : On mange quand ?
Heureusement le soir...


Damien : vous faites chier à être contents de voir vos gosses gagner ! On a PERDUUUUUU ! ET j'ai pas de gosses moi ! Encuuulés ( il vit à Marseille maintenant).

Pierre : oh mon gel douche a coulé dans mon sac !
Sophie : Tu pourras t'en servir de gant de toilette...
 
 
Philippe : Je ne bois jamais ! Aller juste 1cm pour trinquer... Aller juste un peu encore pour trinquer... Aller juste pour trinquer... Aller pour trinquer !
Il reste de la bière ???? Ho !!! J'ai soif tavernier ! Tournée !!!!

Arno : C'était pas des touchs rugeux, il avait l'épaule en avant !

Coco : Allo ? Allo ! Non mais allo ?

Richard : C'est mon fils ! (hurlé depuis les gradins).

FIN


dimanche 11 juin 2017

TIP 2017 : Fuites de WikiTouch sur l'équipe 1

Fidèle à Wikileaks, Wikitouch, après plus d'un an de silence médiatique, revient pour révéler les arcanes du vestiaire de TR91 lors du dernier TIP. Le CLCLP (Comité de Lutte Contre les Langues de P…) vous dévoile tout ! Vive la vérité vraie !


 

jeudi 8 juin 2017

TIP 2017 : Richard avec les Belettes

Cette année j’ai pu chausser les crampons pour jouer au TIP !

L’équipe bretonne des Belettes manquait de monde et l’autorité supérieure de gestion du TIP m’a libéré quelques heures pour les aider à affronter les équipes des Fluffy Dragons, des Hurricanes de CdR et des Six Pack le matin. Avec le renfort de Sarah, nous nous sommes vaillamment battus mais les trois matchs ont été perdus.
L’après-midi, dans le groupe de la Plate, notre premier match était le derby breton contre les Arrows ! Toutes les remarques faites des 3 matchs du matin ont payé : l’équipe des Belettes remporte le match !

Et nous voilà en demi finale pour un derby perso contre l’équipe des Barbarians, autrement connue comme TR91 n°2. Malgré un (fabuleux) essai marqué contre mes coéquipiers d’entrainement, commenté par Romain depuis la table de marque, mon équipe d’adoption perd le match 3-2. Notre dernier match est ensuite perdu contre les Italiens de Brianza.

Dans les Belettes, j’ai découvert une équipe sérieuse qui n’a bu sa première bière qu’après la défaite contre TR ! (perso, j’ai bu ma première après la victoire contre les Arrows) mais aussi avec une sacrée bonne ambiance.
À garder pour TR : les échauffements avant matchs en musique avec une chorée qui remet le cœur en branle et qui réchauffe les articulations. J’ai été surpris la première fois mais je me suis pris au jeu pour les suivants.

Richard